Blog Officiel d'Harry Durimel

14 mai 2019

Procédure de révocation : réaction à la lettre du Maire aux Pointois

Préfecture de GuadeloupeL’annonce faite hier par le Maire, Jacques BANGOU, d’une procédure de révocation entreprise à son encontre par le Préfet, ne peut laisser indifférent l’élu que je suis.

Loin de m’en réjouir, je suis triste pour ma ville. Cela fait longtemps que je tire la sonnette d’alarme.

Le clientélisme qui sévit depuis plus d’un demi siècle à Pointe-à-Pitre est voué à la faillite. En effet, pour rester au pouvoir, on donne plus qu’on n’en a, pour chérir un électorat de plus en plus rétréci.

Avec ça on gagne les élections d’une courte tête, mais on gagne quand même, grâce à l’abstention, car on a fait fuir la majorité des électeurs.

Lire la suite...

21 mars 2019

Aggravation de la situation financière de Pointe-à-Pitre : Discours au Conseil municipal du 21 mars 2019

Hôtel de Ville de Pointe-à-Pitre Monsieur le Maire,
Mes chers collègues,

La vague d’indignation soulevée par la révélation de l’aggravation de la situation financière de Pointe-à-Pitre ne peut s’estomper, même quand les clameurs médiatiques se tairont.

Notre ville est face à un défi majeur, au bord du gouffre, ou dans le gouffre et j’entends déjà des accusations de « Tous coupables » , comme si nous, les conseillers municipaux de l’opposition, devrions nous ériger en Procureur et renverser en un clic la majorité municipale.

Lire la suite...

11 février 2019

Pointe-à-Pitre brûle, se noie et se meurt. Que faisons nous ?

Harry DURIMELAu lendemain de l’incendie de la rue Peynier, suivi d’une inondation après un bref épisode pluvieux à Pointe-à-Pitre, c’est la consternation et l’émotion qui prévalent.

La peine des victimes, notre compassion instinctive à leur égard, la douleur et l’émotion que suscitent, telle une plaie nécrosée, les ruines laissées par ce terrible incendie forçaient le silence, le recueillement et la solidarité.

Mais maintenant que les braises sont éteintes, réduites en cendres, que les clameurs se sont tues, je peux, sans risquer d’être accusé de faire de la récupération à des fins bassement politiciennes, émettre une opinion sur le drame que viennent d’endurer deux familles pointoises.

Lire la suite...

22 septembre 2013

Contrevérité d'Eric DOMICHARD, débauché par l'équipe "BANGOU-BREDENT"

Harry Durimel - aux européennesDepuis que nous avons annoncé notre décision de constituer une équipe pour participer aux prochaines élections municipales, le « mercato » est ouvert et le Maire héritier, Jacques BANGOU, et son beau-frère, Georges BREDENT, racolent autant qu’ils le peuvent, dans les rangs d’OXYGENE (OPAP) et de nos sympathisants, n’hésitant pas à me calomnier pour atteindre leur fin.

Lire la suite...

19 septembre 2013

Halte à la campagne électorale aux frais des contribuables pointois

Maire Héritier - La fée de Pointe-à-PitreDepuis quelques mois, la population de Pointe-à-Pitre est frappée par la multiplication des évènements artistiques, culturels, sportifs, des shows économico-médiatiques, des hommages et inaugurations en tout genre, montrant le passé et le futur de la ville, sans trop s’attarder sur le présent qui, comme on le sait tous, est des plus déprimant.

Lire la suite...

12 juillet 2013

OXYGENE : Le journal qui ne manque pas d'air !

Logo OPAPNous avons le plaisir à vous présenter le journal « OXYGÈNE », le journal des Pointois qui ont soif de changement.

Lire la suite...

5 avril 2013

Les Orientations Budgétaires de Pointe-à-Pitre : NON au misérabilisme !!

Orientation BudgétaireIintervention D’HARRY DURIMEL dans le cadre du CONSEIL MUNICIPAL de 02 avril 2013 consacré au débat sur les orientations budgétaires.

Lire la suite...

18 avril 2011

PROTESTATIONS SUITE A CENSURE SUR CANAL 10

Harry Jawad DURIMEL
Conseiller Municipal
10, Rue de Nozières
97 110 POINTE-à-PITRE

Monsieur le Maire de Pointe-à-Pitre
Hôtel de Ville
97110 POINTE-A-PITRE

Monsieur le Maire,

Il m’a été donné de constater que les débats du conseil Municipal de Pointe-à-Pitre étaient filmés puis rediffusés sur la chaîne « CANAL 10 ».

C’est un bon outil de démocratie participative, dans la mesure où il permet aux citoyens de suivre comment s’élaborent les politiques publiques, de connaître les coûts, les avantages et inconvénients de tel ou tel projet, et d’apprécier le travail de leurs élus.

Malheureusement, des téléspectateurs ont attiré mon attention sur un procédé qui s’apparente à de la censure, dans la mesure où, à deux occasions, le reportage télévisé avait été coupé dès lors que j’intervenais, ou il passait carrément sous silence, mes observations ainsi que celles d’autres membres de la minorité au Conseil Municipal.

Renseignements pris auprès de « CANAL 10 », il appert que la Ville de Pointe-à-Pitre paye pour une certaine durée d’enregistrement et de diffusion de ses conseils municipaux et que c’est en accord avec la municipalité que les coupes sombres seraient opérées.

Si l’on peut comprendre le souci d’économie qui pourrait justifier cette option de diffusion partielle de nos débats, il est par contre inconcevable que la minorité du Conseil Municipal fasse les frais d’une telle mesure.

Pour ma part, respectueux des règles démocratiques, je n’entends pas me laisser réduire au silence par un quelconque stratagème, ni accepter que les fonds publics financent la propagande du PPDG et de ses alliés, tout au long de la mandature.

Parallèlement à la présente, j’interroge le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA) sur la légalité de ce système d’enregistrement et de rediffusion sélectifs des débats du Conseil Municipal.

Connaissant votre opposition à toute discrimination, je ne doute pas que je trouverai dans votre réponse, des explications rassurantes.

Dans l’attente, je vous prie de croire, Monsieur le Maire, à l’assurance de mes sentiments distingués.

Pointe-à-Pitre le 17 avril 2011

Harry Jawad DURIMEL

7 décembre 2010

Lettre ouverte au Maire de Pointe à Pitre

Objet : Environnement et cadre de vie de la cité

Au terme des élections municipales de 2008, vous m’avez désigné comme responsable de la Commission « Environnement » de la ville de Pointe-à-Pitre.

Dès lors, je m’étais inscrit dans une démarche de « minorité constructive », au sein du conseil municipal, évitant le piège de l’enfermement dans une logique « d’opposition systématique » qui ne rapporterait rien au mieux être de nos concitoyens.

Rassuré par votre incontestable faculté de dialogue, votre ouverture et une personnalité fort sympathique, j’ai même cru un moment pouvoir agir de concert avec votre groupe majoritaire, malgré les clivages idéologiques qui nous séparent.

Mais aujourd’hui, la coupe est pleine et je ne peux laisser associer mon nom à l’image délabrée qu’offre l’environnement de Pointe-à-Pitre.

Ce qui a fait déborder le vase c’est que, le lundi 29/11, ayant été invité par les habitants de la cité Louisy Mathieu, j’ai pu constater les conditions insalubres et exécrables dans lesquelles vivent au quotidien vos administrés. Le spectacle de désolation que présente cette cité est indigne d’une « ville française » et évoque plus les favelas brésiliennes qu’une ville d’art et d’histoire !

Lire la suite...

4 mai 2008

CONSEIL MUNICIPAL DU 29 avril 2008

Conseil municipal de Pointe-à-PitreMonsieur le Maire, chers collègues,

Le point de l’ordre du jour consacré à la désignation du Dr Henri BANGOU comme Maire Honoraire de Pointe-à-Pitre nous interpelle à plus d’un titre.

Si l’on peut comprendre une certaine forme de civisme et de piété familiale qui inspirent cette intention, on ne peut s’empêcher, en démocrate, de se poser la question, non seulement de la légalité, mais encore, de l’opportunité du projet de délibération qui nous est soumis.

Lire la suite...