Très éclectique, il crée, avec ses amis de toujours, Philippe RIBERE et Bernard GOBERT, en 1984, un Magazine intitulé « SON » ayant pour champ thématique : Art -Culture -Musique Noir

Après 10 années de fonction publique territoriale, avec la passion de Justice qui l’anime, c’est tout naturellement qu’Harry DURIMEL se tourne vers la profession d’Avocat et obtient, fin 1991 à Paris, le Certificat d’Aptitude à la profession d’Avocat: le CAPA.

Revenu en Guadeloupe en 1993, il s’est insurgé contre toutes les injustices et s’est toujours trouvé aux côtés des victimes de discriminations. Fervent écologiste, il a été à la pointe de tous les combats pour la défense de l’environnement, des Droits de l’Homme et des Libertés.

C’est ainsi qu’il a mis en lumière « le scandale du chlordécone », un polluant massivement utilisé dans l’agriculture antillaise, coupable aujourd’hui d’une contamination séculaire de nos sols et d’une véritable épidémie de cancers, notamment de la prostate (500 cas révélés + 100 morts, chaque année). A son initiative et sous son impulsion, une plainte avec constitution de partie civile a été déposée en mars 2006 et depuis, avec la dizaine d’avocats qui l’a rejoint dans ce combat, il bataille pour vaincre la résistance qu’oppose l’Etat pour la réparation. C’est en ce sens qu’il a donné une dimension européenne à l’action en lançant une pétition ayant recueilli des milliers de signatures, qui a été déclarée recevable par la Commission européenne des pétitions.

C’est aussi Harry DURIMEL qui rédigera bénévolement le Recours pour Excès de Pouvoir qui conduira le Tribunal administratif de Basse-Terre à annuler les arrêtés préfectoraux qui autorisaient, par dérogation, l’épandage aérien en Guadeloupe.

Écologiste convaincu, Harry DURIMEL est le fondateur, en 1992 avec un groupe d’amis, de « Génération Ecologie », puis en 1997, de « Les Verts Guadeloupe », devenu « Caraïbe Ecologie- Les Verts ».

Lors des élections européennes de juin 2009, Harry DURIMEL a porté haut les couleurs d’Europe Écologie, obtenant 51% des voix sur le territoire de la Guadeloupe (20 000 voix), soit le score le plus élevé obtenu par son parti dans un département français.

Intellectuel curieux et passionné de l’environnement caribéen, il rédige, en 2003, un Mémoire livrant une analyse comparative des coopérations européenne et américaine avec la Caraïbe et obtient, à l’Université des Antilles Guyane (UAG), un DEA de « Relations internationales et politiques comparées ».

Caribéen convaincu, il oeuvre pour l’ouverture de la Guadeloupe vers son environnement naturel : la Caraïbe. En tant que secrétaire gébéral de la commune de Morne-à-l’eau de 1981 à 1991, il réalisera le jumelage de Morne-à-l’eau avec deux grandes capitales de la Caraïbe, Port of Spain (T&T) et Kingston (JA).

Depuis tantôt, Harry DURIMEL a participé à divers collectifs et a toujours mené des actions, non seulement pour la protection de notre environnement et de notre santé, mais aussi pour la cohésion sociale sur tout l’archipel.

Rappelons quelques actions d’Harry DURIMEL et les Verts :

- A Sainte Rose :
  • Pollution de la Rivière-à-Goyave par l’Usine Bonne Mère.


- Au Moule :
  • Activisme et procédure judiciaire contre la Centrale Bagasse Charbon de Gardel
  • Barrage et descente en Mairie pour suppression des odeurs nauséabondes liées à Pollution de la Baie-Moule
  • Fermeture de la décharge illégale de Blanchet


- A Pointe-Noire :
  • Aux côtés des sinistrés de l’Inondation de 2004


- A Marie-Galante :
  • Contre l’implantation d’un hôtel 5 étoiles plus golf 18 trous sur l’habitation Roussel.
  • Contre un entrepôt de Bitume à Folle Anse Marie-Galante
  • Descente en compagnie des riverains à la Distillerie de Bellevue pour faire cesser les nuisances olfactives
  • Campagne de sensibilisation et d’opposition à une centrale charbon-bagasse à Marie-Galante
  • Promotion d’un projet alternatif de centrale Bagasse baptisée Cann’elec.
  • Ramassage de sargasses sur la plage de Capesterre


- A Bouillante :
  • Pollution de l’eau en 2005
  • Sauvegarde et réhabilitation de la centrale géothermique


- A Pointe-à-Pitre
  • Campagne d’information et de sensibilisation à la réduction des déchets
  • Mobilisation contre les surcoûts tarifaires des Notaires
  • Initiation d’un projet de création d’un jardin de plantes médicinales et de loisirs baptisé écolo-ville à Bergevin
  • Campagne de valorisation du littoral pointois et de sauvegarde de la Marina de Bas-du Fort
  • L’humaniste, l’élu, le défenseur des droits de l’Homme qu’est Harry DURIMEL, ne peut rester indifférent aux fléaux de l’insécurité, de la récidive, ni aux souffrances des détenus de nos Maisons d’arrêt. Un groupe de personnes sensibilisées à l’acuité de la violence en Guadeloupe, réunies autour et par Harry Durimel pour agir de manière concrète, durable et surtout efficace contre la délinquance et la récidive, décide, en 2014, de créer une association baptisée Konvwa Justice – Insertion - Solidarité (K-JIS) ayant pour objet de proposer des solutions concrètes pour prévenir la violence et éviter la récidive. L’Association pourra notamment intervenir en proposant aux juridictions l’établissement de conventions pour, entre autre, assurer le suivi de contrôles judiciaires, et sursis mise à l’épreuve avec un accompagnement social, éducatif, médical et psychologique, assurer les enquêtes sociales, de personnalité et familiales, établir des partenariats avec les bailleurs sociaux et tout intervenant privé ou public dans l’insertion ou la réinsertion des personnes en difficulté, organiser des stages de citoyenneté, de sensibilisation aux dangers de produits, stupéfiants, sur la violence, sur la gestion de la colère, la parentalité,


- Aux Abymes
  • Dénonciation des nuisances causées par la décharge de Grand-camp – Sensibilisation au Tri sélectif et à la Valorisation de nos déchets
  • Campagne d’information et d’opposition au projet d’incinérateur à Grand-Camp
  • Elaboration d’un projet de sentier de randonnée reliant Abymes et Morne-à-l’eau baptisé « Les anneaux de l’Amitié ». Projet approuvé en assemblée plénière par le Conseil régional en 2014/2015.


- A Morne-à-l’eau :
  • Sensible au sort des personnes âgées, Harry DURIMEL a créé, avec une amie infirmière dès 1985, un Service de Soins à Domicile pour Personnes Agées à Morne-à-l’eau, Association « GWA SANTE », qu’il préside encore aujourd’hui, bénévolement, et qui emploie plus d’une dizaine de salariés. En novembre 2014, il a organisé une collecte publique de couches pour les patients nécessiteux, qui a connu un franc succès
  • Accompagnateur – interprète bénévole de l’équipe de foot-ball de l’Etoile dans plusieurs pays de la Caraïbe. Hébergement pendant 3 années à mon domicile d’un jeune joueur jamaïcain, Freddy BUTLER, qui a fait les beaux jours de l’Etoile.
  • Mobilisation aux côtés des riverains de Rousseau et Richeval pour la fermeture d’une décharge illégale et contre la création d’un quai de transfert de déchets à proximité de leurs habitations.
  • Présentation à Dominique VOYNET, Ministre de l’environnement, du potentiel patrimonial du Canal des Rotours.


- A Baillif :
  • Démarches et mobilisation contre la pollution par la Distillerie Bologne
  • Mobilisation pour la fermeture de la décharge d’ordures et la continuité du service public de l’eau


- A Sainte-Anne :
  • Actions pédagogiques en faveur de la sauvegarde et la mise en valeur des mares
  • Sauvegarde de la plage de Bois-Jolan à Sainte-Anne
  • Fermeture de la décharge sauvage de Frrench


  • Actions de Solidarité avec les agriculteurs de l’UPG – Promotion de l’agriculture paysanne, l’Agro-écologie
  • Mobilisation en diverses communes de Guadeloupe contre les risques sanitaires, environnementaux générés par les antennes relais électromagnétiques, les stations d’épuration, les carcasses de véhicules hors d’usage.
  • Information et sensibilisation au changement climatique